Dioxyde de soufre(SO2)

Dioxyde de soufre

Le dioxyde de soufre (SO2) est un gaz incolore qui dégage une odeur semblable à celle d'allumettes consumées. Combiné à l'oxygène, il se transforme en anhydride sulfurique qui, en présence de vapeur d'eau, se transforme tout de suite en brouillard d'acide sulfurique. Le processus d'oxydation peut aussi entraîner la formation d'aérosols d'acide sulfurique. Le SO2 est le précurseur des sulfates, l'un des principaux constituants des particules en suspension respirables dans l'atmosphère.

Sources de SO2?

Près de 66 % des émissions de r présentes en Ontario en 2012 venaient des fonderies et des centrales de production d'électricité. Les autres sources de SO2 ont produit respectivement environ 26 % des émissions de SO2. Le secteur des transports et les secteurs divers/rejets domestiques étaient des sources moins importantes de SO2.

Émissions provenant d'une source ponctuelle, zonale ou mobile, estimations pour 2012

Graphique : Émissions provenant d'une source ponctuelle, zonale ou mobile, estimations pour 2012

Émissions provenant d'une source ponctuelle, zonale ou mobile, estimations pour 2012
Catégorie Pourcentage
Fonderies 62%
Autres sources industrielles de SO2 26%
Transports 5%
Services publics 4%
Secteur divers/Rejets domestiques 3%

Remarque : 2012 est la dernière année d'inventaire complet. Les rejets peuvent être revus après la mise à jour d'une source/de l'information sur un secteur ou de la méthodologie d'établissement des prévisions.

Effets du SO2?

Les concentrations élevées de SO2 peuvent causer des troubles de santé, p. ex., difficultés à respirer, maladies respiratoires, modification du mécanisme de défense des poumons et aggravation des maladies pulmonaires et cardio-vasculaires. Les personnes qui ont de l'asthme ou une maladie cardiaque ou pulmonaire chronique sont les plus sensibles au SO2. Le SO2 endommage aussi les arbres et les cultures. Comme les oxydes d'azote, le SO2 est l'une des principales causes de pluies acides, qui contribuent à l'acidification des lacs et des cours d'eau, à la corrosion des bâtiments et à une visibilité réduite. De plus, le SO2 entraîne la formation d'aérosols acides microscopiques qui affectent la santé et contribuent au changement climatique.

En Ontario, le critère de qualité de l'air ambiant (CQAA) pour des concentrations moyennes de SO2 pendant une heure est de 250 parties par milliard (ppm), et a été intégré à la Cote air santé de la province pour mieux protéger les Ontariens. Pour en savoir plus sur la façon dont la Cote air santé a été modifié aux fins de diffusion, visitez la page Questions fréquentes.