Dioxyde d’azote

Dioxyde d’azote

Le dioxyde d'azote (NO2) est un gaz brun rougeâtre qui dégage une odeur âcre et irritable. Quand il entre en contact avec l’air, il se transforme en acide nitrique et en nitrates organiques toxiques. Le NO2 participe aussi aux réactions atmosphériques qui produisent l'ozone au sol, important constituant du smog. Le NO2 est aussi un précurseur de nitrates, qui contribuent à la prolifération de particules en suspension respirables dans l'atmosphère.

Sources de NO2?

Toute combustion produit des oxydes d'azote (NOx), dont le NO2 est un important constituant. Environ les deux tiers (69 %) des rejets de NOx émis en Ontario en 2012 étaient attribuables au secteur des transports. Divers secteurs/les rejets domestiques formaient la deuxième source la plus importante de NOx, soit environ 9 %.

Émissions provenant d'une source ponctuelle, zonale ou mobile, estimations pour 2012

Graphique : Ontario Émissions provenant d'une source ponctuelle, zonale ou mobile, estimations pour 2012

Émissions provenant d'une source ponctuelle, zonale ou mobile, estimations pour 2012
Catégorie Pourcentage
Autres moyens de transport 47%
Véhicules routiers 22%
Secteurs divers/Rejets domestiques 9%
Autres procédés industriels NOx 8%
Services publics 6%
Industrie du ciment et du béton 5%
Fonderies /métaux primaires 3%

Remarque : 2012 est la dernière année d'inventaire complet. Les rejets peuvent être revus après la mise à jour d'une source/de l'information sur un secteur ou de la méthodologie d'établissement des prévisions.

Effets du NO2

Le NO2 peut irriter les poumons et diminuer la résistance aux infections respiratoires. Les personnes souffrant d'asthme et de bronchite y sont plus sensibles. Le NO2 se transforme, par voie chimique, en acide nitrique qui, une fois déposé, contribue à l'acidification des lacs. Lorsqu'il se transforme en acide nitrique, le NO2 peut corroder les métaux, décolorer les tissus et dégrader le caoutchouc. Il peut causer des dégâts aux arbres et aux cultures, donnant lieu à des pertes considérables.

TEn Ontario, le critère de qualité de l'air ambiant (CQAA) pour des concentrations moyennes de NO2 pendant une heure est de 200 parties par milliard (ppm), et a été intégré à la Cote air santé de la province pour mieux protéger les Ontariens. Pour en savoir plus sur la façon dont la Cote air santé a été modifié aux fins de diffusion, visitez la page Questions fréquentes..