Mesures de protection de l'air

Il existe de nombreux types de polluants atmosphériques provenant d’une vaste gamme de sources. Les polluants les plus nocifs pour la santé sont les gaz et les particules qui aggravent les maladies cardiovasculaires et respiratoires. Ces polluants sont souvent regroupés sous le terme « smog ».

La Cote air santé (CAS) est une échelle conçue pour vous aider à comprendre les effets de la qualité de l'air sur votre santé. Ce nouvel outil a été mis au point par des professionnels de la santé et de l’environnement afin de renseigner la population sur le risque que la pollution atmosphérique pose pour la santé.

Elle a pour but de vous aider à prendre des décisions pour protéger votre santé et l’environnement comme suit :

  • limiter l’exposition à court terme à la pollution atmosphérique;
  • modifier vos activités pendant les périodes de forte pollution et favoriser plutôt la pratique d’activités physiques les jours où l’indice est plus bas;
  • réduire votre contribution personnelle à la pollution.

La Cote offre des conseils particuliers aux personnes sensibles aux effets de la pollution atmosphérique, ainsi qu’à la population générale.

S’il est prévu que la Cote air santé sera élevée pendant une à deux heures, un bulletin spécial sur la qualité de l’air (BSQA) est alors émis. Le but est de prévenir les gens pour qu’ils fassent attention à leur santé.

Si on prévoit que la Cote air santé sera élevé pendant au moins trois heures, un avis de smog et sur la qualité de l’air (ASQA) sera alors émis.

Les BSQA et les ASQA sont émis conjointement par Environnement Canada et le ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique de l’Ontario.

Le gouvernement de l’Ontario est déterminé à protéger et à améliorer la qualité de l’air de la province. Divers programmes, dont Analyse Air pur Ontario, réduiront considérablement les niveaux de smog au cours des prochaines années. Mais nous pouvons contribuer à réduire le smog et à assainir l’air que nous respirons en prenant des mesures particulières, notamment en cas de BSQA ou d’ASQA.

Voici ce que vous pouvez faire pour vous protéger vous, votre famille et l'environnement :

  1. Conduisez moins, en toute saison
    Marchez, faites du vélo ou prenez les transports en commun. Les gaz d’échappement des voitures, des camions et des autobus contribuent beaucoup au smog en Ontario. Laissez votre auto à la maison, si possible, ou réduisez vos déplacements en regroupant vos courses. Communiquez par téléconférences au lieu de vous rendre aux réunions. Évitez les zones où la circulation est intense pendant les heures de pointe afin de réduire au minimum votre exposition au smog.
  2. Conduisez de façon écologique
    Si vous devez absolument prendre la voiture, faites du covoiturage. En outre, entretenez votre véhicule régulièrement : une voiture bien entretenue roule mieux et pollue moins. Éteignez le moteur pendant les arrêts, même très courts. Un moteur qui tourne au ralenti pendant une minute brûle plus d'essence qu'il n'en faut pour le faire démarrer. Conduisez à une vitesse modérée et vérifiez régulièrement la pression des pneus. Faites de l'essence après le coucher du soleil, lorsque le niveau de pollution et les vapeurs d'essence sont moins élevés.
  3. Éteignez la lumière
    La production d'électricité est une source de smog, alors, éteignez la lumière quand vous n'en avez pas besoin.
  4. Montez le thermostat de votre climatiseur de quelques degrés
    Les climatiseurs consomment beaucoup d'énergie, qui peut venir de centrales au mazout ou au charbon qui rejettent dans l'atmosphère des polluants à l'origine du smog. Accroître la température de quelques degrés chez vous ou au travail est un petit prix à payer pour réduire la consommation d’électricité et améliorer la qualité de l’air.
  5. Limitez l'utilisation des petits moteurs à essence
    On n'y pense pas, mais tondre la pelouse contribue au problème du smog. En effet, les petits moteurs à essence des tondeuses, tronçonneuses et souffleuses à feuilles produisent un niveau élevé de polluants générateurs de smog. En cas d'avis de smog, tondez votre pelouse un autre jour. Utilisez des outils électriques ou, encore mieux, des outils manuels non polluants.
  6. Utilisez des produits écologiques
    Évitez d’utiliser des produits et nettoyants en aérosol, des peintures à l'huile et d’autres produits chimiques qui détériorent la qualité de l'air, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Utilisez des produits moins toxiques. Par exemple, un peu de vinaigre dans un bol laissé sur le comptoir peut servir de désodorisant pour rafraîchir l'air, et un mélange d'eau et de savon en paillettes détruira une colonie de fourmis aussi bien qu'un pesticide en aérosol. Pour peindre, préférez des peintures à l'eau ou au latex.
  7. Remettez votre séance d'exercice à plus tard!
    Les exercices vigoureux de plein air les jours de smog peuvent causer des troubles respiratoires et des irritations aux yeux et à la gorge, même chez les personnes en bonne santé. Si vous devez faire des exercices dehors les jours de smog, buvez beaucoup d'eau, faites des pauses et surveillez votre santé et celle de vos enfants.
  8. Restez à l’intérieur
    Les personnes sensibles peuvent avoir les yeux, le nez et la gorge irrités, une douleur à la poitrine et de la difficulté à respirer. Dans certains cas, le smog peut endommager les poumons. Si possible, restez à l'intérieur dans un endroit frais et climatisé.
  9. Ne fumez pas les jours de smog
    La fumée des cigarettes ou des feux de cheminée ne fait qu’aggraver la pollution atmosphérique et que détériorer la qualité de l’air dans votre logement et dehors. Faites une pause – ne fumez pas et faites des repas légers qui exigent peu de cuisson, ou pas du tout.
  10. Sensibilisez vos enfants
    En cas d'avis de smog, encouragez vos enfants à réduire leur exposition en évitant toute activité vigoureuse de plein air. Il est important d’être physiquement actif, mais il vaut mieux éviter tout effort intense les jours de smog. Songez à annuler les activités sportives prévues ce jour-là. Discutez avec vos enfants de ce qu'ils peuvent faire pour améliorer la qualité de l'air.
  11. Pendant les mois d’hiver
    Même en plein hiver, les particules fines peuvent créer du smog. Pour éviter le smog en hiver, conduisez moins, éteignez le moteur de son véhicule à l’arrêt et réduisez votre consommation d’électricité. En outre, il convient de limiter la quantité de bois à combustion dans les foyers et les poêles et de ne faire brûler que du bois sec ou desséché. Si possible, préférez le gaz naturel au bois.

Pour en savoir plus, contactez :